Analyse des données de l’Enquête Sanito-nutritionnelle de l’Enquête permanente Agricole 2006-2007

Dans le cadre du programme de suivi et d’alerte précoce (SAP), la Direction Générale des Prévisions et des Statistiques Agricoles (DGPSA) avec l’appui du projet PAMIR (développement durable et lutte contre la pauvreté en milieu rural — composante sécurité alimentaire) financé par le Ministère des Affaires Étrangères français, a initié un recueil de données sanitaires et nutritionnelles intégrés à l’Enquête Permanent Agricole (EPA) depuis 2004.
Conformément à ce programme, l’EPA de la campagne 2006-2007 a été conduite en Août 2006. Les données sanito-nutritionnelles collectées au cours de cette enquête sont analysées et présentées dans le présent rapport. Cette analyse visait à travers le Burkina Faso un traçage du phénomène de la malnutrition dans l’espace et le temps. Elle visait également l’appréhension des potentiels liens complexes entre la sécurité alimentaire et nutritionnelle capables d’influencer l’état de nutrition des enfants et de la population en général.
Pour ce faire les périmètres brachiaux d’enfants de 6-59 mois ont été mesurés et exprimés en « z-score périmètre brachial pour age » afin d’identifier les enfants en état de malnutrition. En effet en comparaison à la population de référence, (NCHS/CDC, 1978) les enfants dont le z-score périmètre brachial pour age étaient < -2 sont considérés comme malnutris.
Ainsi donc, la malnutrition touchait 14,4% des enfants, prévalence en nette régression comparativement à celle observée au cours de l’EPA de décembre 2005. Les enfants malnutris se recrutaient surtout chez les plus jeunes, de sexe masculin ayant souffert deux semaines plus tôt de maladies. En outre la malnutrition était également liée aux pratiques de nutrition des enfants, mais pas en lien direct avec la pauvreté du ménage. Cette appenrente contradiction avec les travaux démontrant le lien entre la situation socioéconomique des populations et l’état nutritionnel de leurs enfants semble tenir plus au mode de collecte de cette information ; trop subjective qui gagnerait à être systématisé. Le périmètre brachial rendant plus compte d’un étant de malnutrition probable devrait être confronté à la mesure du poids et de la taille des enfants afin d’évaluer sa force de prédiction de la malnutrition dans notre contexte. Pour le rendre d’avantage utile dans un système d’alerte précoce de l’insécurité alimentaire il serait important en outre de tenir compte de la composante « pratiques alimentaires » afin de permettre de définir un seuil capable très précocement de rendre compte d’un état de vulnérabilité alimentaire des populations.

titre documents joints