Formation complémentaire des enquêteurs : Du 04 au 13 septembre 2008

Dans le cadre de la deuxième phase du Recensement Général de l’Agriculture, s’est tenue du 04 au 13 septembre 2008 au lycée Nelson Mandela à Ouagadougou, une formation complémentaire de quarante six enquêteurs (46) venus des treize régions du Burkina.
Elle avait pour objectif de palier au déficit d’enquêteur dont connaît la plus part des régions. Cette formation a concerné le module de base « Tronc commun, Elevage, Arboriculture et le Pluvial ». La formation était assurée par :

- M. BELEMOU Bakary,
- M. YAMEOGO Sibiri
- M. KARENE Soumaila
- M. DABIRE Jean Claude

Le présent rapport fait l’économie du déroulement de la formation.

DEROULEMENT DE LA FORMATION

La formation s’est déroulée en deux phases : une phase théorique et une phase pratique. Pendant la phase théorique, les participants ont été repartis dans deux salles différentes. Ceux des régions arboricoles étaient dans une salle et les non arboricoles dans une autre.

Après les salutations d’usage, les formateurs ont procédé à l’analyse de la participation qui a consisté :

- à faire la présentation des participants et des formateurs ;
- à donner les informations générales (horaires, durée, présence, mesures d’accompagnement),
- à la définition des normes de conduite

Les horaires de la formation sont fixés de 8h00 à 18h30 avec trois pauses de 10h à 10h30, de 12h30 à 14h30 et de 16h30 à 16h45.
Le programme de la formation a été présenté et commenté par les formateurs.

La formation proprement dite a commencé avec :

- la présentation générale des modules « Tronc commun, Elevage, Arboriculture et le Pluvial »,
- les rôles, tâches, comportements et obligations professionnelles,
- les outils et matériels de collecte des données.

L’approche pédagogique appliquée se fonde sur des méthodes qui suscitent la participation, la définition et la compréhension des termes qui seront utilisés dans chaque fiche à administrer, des simulations et des exercices à la fin de l’étude de chaque cahier du module. Les additifs sur les autres formations antérieurs ont été pris en compte.

Du reste, les axes majeurs de cette approche méthodologique sont :
- La lecture paragraphe par paragraphe des instructions, suivie d’explications ;
- L’affichage au tableau de la fiche et la technique de remplissage de la fiche faisant l’objet d’étude, d’explications ou d’exercices ;
- L’explication des variables colonne par colonne ;
- La traduction en langue locale des différentes questions et variables par les participants

Il faut noter que cette phase théorique a été sanctionnée par une pratique pour permettre aux participants de mieux s’approprier des outils de collecte des données.Il est à souligner que sur les quarante six participants au départ, deux du Centre Est ont été défaillants. Il s’agit de MINOUNGOU Souleymane et de OUEDRAOGO Boubakar.

A la fin de la formation un classement des enquêteurs a été fait selon les critères suivants :

- L’expérience professionnelle (30 points) ;
- Assiduité au cours (08 points) ;
- Comportement vis-à-vis du formateur et des autres participants (06 points) ;
- Participation (06 points).

CONCLUSION

Au terme de la période consacrée à cette formation, il est à retenir que dans l’ensemble la formation s’est bien déroulée et que les participants ont regagné leur poste de travail avec toutes les méthodes et techniques possible pour une bonne collecte des informations relatives aux différentes variables qui ont fait l’objet d’examen au cours de la formation.