Mission conjointe de suivi et d’évaluation de la situation alimentaire et nutritionnelle courante des ménages

Une mission conjointe d’évaluation de la situation alimentaire et nutritionnelle et de suivi des marchés des produits agricoles s’est déroulée du 05 au 12 Février 2012 dans les treize régions du pays. Cette mission a connu la participation des représentants des structures et institutions impliquées dans la gestion de la sécurité alimentaire : DGPER, SE/CNSA, SONAGESS, DGPSE, DGPV, SP/CONASUR, DGISS, FAO, SP/PAM, PAM, DGEAP, IGAE, Afrique Verte, SP/CONACILSS, CIC-B et la DN.

 

Le but de cette mission conjointe était d’apprécier les niveaux de risque d’insécurité alimentaire et de vulnérabilité des ménages, ainsi que le fonctionnement des marchés des produits agricoles dans les différentes régions afin de conforter les résultats définitifs de la campagne agricole 2011/2012.

De manière spécifique, il s’agissait de :

 

- De faire le point sur les résultats définitifs de la campagne pluviale 2011/2012, les cultures irriguées et les récoltes prévisionnelles de contre saison et leurs impacts possible sur le fonctionnement des marchés ;

- De collecter toutes les données disponibles sur le fonctionnement des marchés céréaliers et à bétail et les niveaux des prix observés ;

- D’effectuer un examen approfondi des informations disponibles concernant le niveau actuel des prix, de l’offre, de la demande, des flux, des stocks et leurs perspectives pour les mois à venir ;

- D’évaluer leur impact sur les revenus des ménages producteurs agropastoraux et l’accessibilité aux aliments pour les ménages déficitaires ;

- De collecter toutes autres informations nécessaires pour évaluer la situation alimentaire du pays et identifier les zones à risque d’insécurité alimentaire et les populations qui seront potentiellement affectées ;

- D’évaluer les perspectives alimentaires des ménages dans les zones présentant des facteurs à risque d’insécurité alimentaire et les besoins supplémentaires d’interventions permettant l’atténuation de ces risques ;

- De collecter les informations sur la prévalence de la malnutrition dans les différentes régions présentant des facteurs à risque d’insécurité alimentaire ;

 
- De déterminer les interventions humanitaires en cours et les perspectives ;

 

titre documents joints