Rapport Rencontre mensuelle de Septembre 2017

1) Les résultats de la mission conjointe du 03 au 09 septembre 2017
Les constats principaux constats issus des résultats de la mission conjointe se résument comme suit :
 Des longues poches de sècheresse d’une durée allant de 10 à 21 occasionnant un retard dans l’exécution des opérations culturales ont été enregistrées entre la deuxième décade de juillet et la troisième décade du mois d’août dans les communes de Foutouri, Gayéri, Bartiébougou ( province de la komandjari), Kantchari et Tansarga (province de la Tapoa), Bilanga (province de la Gagna), Niou ; Boussé (province du Kourwéogo) ; Ténado, Didyr (province du Sanguié), Bieha et Bia ( Province de la Sissili) ; Gomponson, Yako, Pilimpikou (province du Passoré), Bahn ( province de Loroum), Kando (province du Kouritenga) ;
 des cas d’inondation occasionnant des destructions des cultures survenues dans les communes de Bama et Padema (province du Houet), Koubri, Komsilga, Tanghin-Dassouri (province du Kadiogo) ; Ouéssa, Hamelé, Kiérim (province du Ioba), Djogota et à Boulani (dans le sahel), Bourzanga, Dargo (dans le centre nord), Diabo (province du Gourma), Pama, Kompienga (province de la Kompienga) ;
 dans toutes les régions, les chenilles légionnaires qui suscitaient des inquiétudes sont maintenant maitrisées grâce à la régularité des pluies à partir de la 3ème décade du mois d’aout d’une part, et aux efforts de traitements conduits par les services techniques et les producteurs d’autre part ;
 présence signalée de colonies d’oiseaux granivores avec apparition de nouveaux sites au Sahel et au Nord ;
 l’utilisation abusive des herbicides est préoccupante en matière de santé humaine et animale et sur la fertilité des sols. D’où des mesures fortes d’interdiction à prendre par le gouvernement ;
 un niveau de développement normal des pâturages et des points d’eau favorisant l’alimentation du bétail ;
 offre céréalière moyenne, renforcée par les prémices de récoltes et les boutiques témoins
 hausse de la demande des produits céréaliers en ce moment de la période de soudure ;
 les prix des céréales sont en forte hausse comparativement à la même période de l’an passé limitant ainsi l’accessibilité céréalière surtout pour les ménages pauvres ;
 le prix du bétail est en forte baisse dans le sahel ;
 le niveau du stock paysans est jugé insuffisant dans les régions du Sahel, Centre-Ouest, Nord et Centre-Nord et surtout dégradé dans les communes à risque ;
 infrastructures routières fortement dégradées surtout au Sahel, Sud-Ouest, Centre-Nord et l’Est ;
 une baisse du nombre des MAM et des MAS au cours du deuxième trimestre de 2017 comparativement à la même période de 2016.
2) Le focus du FEWS NET sur les prix des céréales du mois de juillet 2017 dans la sous-région Ouest africaine
Le focus du FEWS NET à portée sur la situation des prix des céréales (mil ; riz, maïs, sorgho) du mois de juillet 2017 comparés à ceux de l’année passée et à la moyenne des cinq dernières années dans la zone de l’Afrique de l’Ouest. Il ressort de ces comparaison que :
 les plus bas prix sont enregistrés au Tchad ;
 les prix les plus élevés ont été enregistrés au Niger et au Nigeria ;
 les prix moyens ont été enregistrés au Burkina, Sénégal, mali, Mauritanie.
3) La présentation du groupe de vulnérabilité de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques (ARC) portant sur l’identification des paramètres pastoraux dans l’analyse de la vulnérabilité liée à la sècheresse
Il ressort de cette présentation que des défis sont à relever notamment l’identification des paramètres de l’impact de la sècheresse sur les ménages pastoraux. Pour cela une synergie d’action doit être entreprise avec le PRAPS et le SP-CVEL afin de trouver des éléments de réponses.
4) Les discussions
A l’issue des discussions, plusieurs préoccupations ont faits l’objet de suggestions énumérées comme suit :
 Formuler une recommandation au MAAH sur la situation des herbicides au regard des dangers qui émanent de leur utilisation.
 formuler une recommandation au MRAH par rapport au suivi des superficies emblavées en fourrage et la production totale attendue ;
 reformuler cette recommandation (la mise en place d’un mécanisme pour le transfert du fourrage des zones excédentaires vers les zones déficitaires). Il faut plutôt encourager et promouvoir la fauche du fourrage avant le transfert ;
 supprimer la recommandation (renforcer la dotation des services déconcentrés en produits phytosanitaires pour lutter contre les ravageurs des cultures au cours de la saison sèche et la prochaine campagne agricole) car elle se retrouve dans la recommandation (Inscrire les pesticides dans le mécanisme de distribution des intrants de l’Etat pour les campagnes prochaines).

5) Les divers
Ils ont porté sur la prochaine mission conjointe qui est prévue du 08 au 14 octobre 2017 et l’atelier Outcom analysis qui se tiendra du 17 au 20 octobre 2017. La date de la rencontre mensuelle sera donnée ultérieurement. Il a été suggéré d’invité les forces de sécurité à la prochaine rencontre mensuelle afin de mieux nous informer sur la situation sécuritaire qui a un impact négatif sur la situation alimentaire et nutritionnelle.

titre documents joints